Coupeur de feu à Paris : l’art de soulager les douleurs

Exerçant comme coupeur de feu et magnétiseur à Paris, je suis Awatef Fadhloun et je prodigue des soins en cabinet ou à distance afin de soulager les douleurs dues aux brûlures, aux irritations, aux zonas ou encore aux traitements des cancers. Cette pratique existe depuis l’Antiquité et s’est pérennisée au fil des siècles. À tel point que les coupeurs de feu interviennent aujourd’hui dans les hôpitaux. Ils seraient 6000 en France. Qui sont-ils ? Quand consulter ? Quelle est leur histoire ? Les réponses dans cet article. 

Il nous est tous déjà arrivé de se brûler la peau en sortant un gâteau du four. Ou en renversant du thé chaud. Parfois il suffit de plonger la zone touchée sous l’eau froide pendant quelques minutes pour faire disparaître la douleur. Mais cela ne fonctionne pas toujours. Dans le cas de fortes brûlures, de maladies de peau (zonas, psoriasis, eczéma) ou suite à des traitements de chimiothérapie ou radiothérapie, des douleurs peuvent persister et affecter durablement la vie de la personne touchée. Le coupeur de feu s’engage alors à accompagner ses patients pour apaiser les douleurs.

coupeur de feu paris

Coupeurs de feu : qui sont-ils ? 

Ils sont appelés coupeurs de feu mais aussi barreurs de feu, leveur de maux ou encore panseurs de secrets. Ils ont le pouvoir de soulager les douleurs causées par les brûlures, les coups de soleil, les traitements de radiothérapie, les zonas et les boutons de fièvre. Certains barreurs de feu parviennent aussi à couper les hémorragies. Ce sont le plus souvent des magnétiseurs. Ils utilisent des rituels, des prières et des techniques ancestrales qui varient d’un barreur à l’autre. 

Quand consulter ?

Le barreur de feu ne traite pas uniquement les brûlures. Il s’engage également à apaiser les démangeaisons, à réduire les apparitions cutanés (eczéma, zona, psoriasis), à soulager des douleurs dentaires ou musculaires (douleurs au dos, tendinites, entorses…) ou encore à accompagner les personnes qui sont en protocole de soin thérapeutique  (radiothérapie, chimiothérapie…). En effet, les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie engendrent des effets secondaires et des brûlures dans le corps. De plus en plus de patients font ainsi appel à des barreurs de feu pour mieux supporter ces traitements. En tant que coupeur de feu à Paris, je propose un accompagnement personnalisé pour « couper le feu » pour les personnes qui suivent des traitements de radiothérapie et chimiothérapie. Je demande un forfait pour l’ensemble du suivi. Je fais, dans ce cas, une séance à distance par semaine.

barreur de feu paris

Comment ça marche ?

Pour soulager les douleurs, le coupeur de feu retire la chaleur en apposant ses mains sur la zone touchée. Dans la plupart des cas, cela entraîne un soulagement immédiat. Grâce à l’énergie qu’il insuffle, le coupeur de feu s’engage à accélérer la cicatrisation des blessures. Il serait aussi d’une aide précieuse pour réduire l’apparition de cicatrices dysharmonieuses. Certains barreurs de feu sont désormais appelés dans les hôpitaux et interviennent dans les services des grands brûlés. Et si cette pratique est admise aujourd’hui, celle-ci est longtemps restée secrète voire mystérieuse et ce depuis l’Antiquité…

Une pratique ancestrale 

On considère souvent les coupeurs de feu comme des “magiciens”, et ce depuis des millénaires. Il faut retourner à l’Antiquité pour retrouver les premières traces de ces pratiques de guérison. C’est le cas dans les temples de l’Egypte Ancienne où les prêtres apposaient déjà leurs mains pour soigner. Des écrits retrouvés sur un papyrus égyptien confirment l’usage de cette pratique. On peut y lire “Pose ta main sur la douleur et dit que la douleur s’en aille”.

À l’époque, ces soins extraordinaires sont aussi prodigués en Grèce Antique, berceau d’Asclepios, le Dieu de la Médecine. Ce dernier se servait de ses mains pour guérir et son énergie était considérée comme une force de guérison. Les romains utilisaient aussi cette pratique pour se donner de la force et dans un but de consécration. Ces actes de guérison trouvent ensuite leur place dans les religions et notamment dans la religion chrétienne. De nombreux passages bibliques font référence à ces pratiques spirituelles. 

coupeur de feu

Asclepios (à gauche) prodiguant un soin énergétique 

C’est véritablement au Moyen-âge que les guérisseurs et les coupeurs de feu entrent en scène. À cette époque, une épidémie appelée “Le mal des ardents”, “Le feu Saint-Antoine” ou encore “Feu sacré” fait des ravages dans une grande partie de l’Europe occidentale. Celle-ci donne aux malades l’impression d’être brûlés vifs. Cette maladie apparaît suite à la consommation de seigle parasité par un champignon vénéneux. On la désigne aujourd’hui sous le nom d’ergotisme.

Pour en venir à bout, les personnes touchées se rendaient dans les sanctuaires de la Vierge. Ils se rassemblaient notamment à Chartres, Paris ou Arras. Certains se tournaient également vers “Les saints guérisseurs du mal des ardents” comme Saint Antoine le Grand, Saint Laurent et Saint Marcoul pour guérir les brûlures, les maladies de peau, l’eczéma et le zona. Sainte Apolline est aussi invoquée pour soigner les maux de dents. Si l’on ne parle pas encore tout à fait de “coupeur de feu” à cette période, on peut imaginer que des pratiques similaires à celles d’aujourd’hui étaient utilisées. 

Les coupeurs de feu “modernes” : la campagne comme point de départ ?

Les premiers guérisseurs et coupeurs de feu “modernes” soignent dans les campagnes. À l’époque, il n’était pas facile de consulter un médecin ou un pharmacien en vivant à la campagne. Il fallait se rendre en ville, souvent à deux heures de marche voire à une heure en voiture. Une fois sur les lieux, les personnes venues consulter attendaient le médecin. Puis elles retournaient au bourg pour récupérer les médicaments. Pour éviter ces contraintes, la plupart des familles avaient leurs propres recettes et secrets pour soulager des maux bénins. Dans les cas les plus graves, ils faisaient appel à des rebouteux et des coupeurs de feu. 

Et aujourd’hui ? 

Même si certains coupeurs de feu officient toujours en campagne, la plupart possèdent un cabinet dédié en ville. Selon une étude de l’OMS, 50% des français auraient eu recours aux médecines alternatives telles que le magnétisme, le chamanisme ou encore la voyance.

Des progrès scientifiques majeurs ont eu lieu au cours de ces dernières années. Mais cela ne veut pas dire que l’on ne fait plus appel aux magnétiseurs ou aux coupeurs de feu, bien au contraire. Comme évoqué précédemment, les coupeurs de feu ont aujourd’hui leur place dans les hôpitaux et la majorité des soignants reconnaissent leur efficacité.

guerisseur paris

En pratique, on recense par exemple qu’aux urgences de l’hôpital d’Annecy, 59% des patients venus consulter pour une brûlure bénéficient des soins d’un coupeur de feu grâce à une coopération souhaitée du personnel soignant avec les magnétiseurs. Suite à l’intervention des barreurs de feu, 87% des patients constatent une diminution de la douleur supérieure à 30% et les 3/4 se disent très soulagés.

Consulter un coupeur de feu à Paris

Je suis Awatef Fadhloun, guérisseur et barreur de feu à Paris. Je prodigue des soins énergétiques en cabinet ou à distance et m’engage à couper le feu pour soulager vos douleurs. 

Comment se déroule la séance ? 

Avant de vous recevoir dans mon cabinet de coupeur de feu à Paris, je m’engage toujours à vous accueillir dans un lieu propre énergétiquement. Ainsi, j’utilise des éléments entièrement naturels tels que le gros sel, de l’encens (benjoin et oliban) et de la sauge associée à la tresse de foin afin de purifier mon cabinet. Avant de commencer le soin, je privilégie un temps d’échange afin que vous m’indiquiez les zones douloureuses et qui nécessitent le soin d’un coupeur de feu. Une fois le temps d’échange terminé, le soin peut commencer. De votre côté, vous pourrez vous relaxer sur la table de massage pendant que je retire le feu. 

coupeur de feu radiotherapie

Si vous êtes dans l’incapacité de vous déplacer, que vous résidez dans une autre région de France ou à l’étranger, sachez que je prodigue des soins à distance pour couper le feu. Celui-ci se déroule de la même façon qu’en cabinet. Je n’utilise pas nécessairement de photo du patient. J’ai seulement besoin de votre nom, de votre prénom, de votre date et lieux de naissance pour agir sur vos énergies et barrer le feu. 

En raison de la crise sanitaire actuelle, je privilégie les soins à distance pour couper le feu afin de répondre aux demandes de chacun. Je propose également un accompagnement pour les personnes qui sont en protocole de chimiothérapie au radiothérapie.

Pour réserver un soin, vous pouvez compléter le formulaire via l’interface du site. Cela me permettra d’obtenir les informations nécessaires pour couper le feu et atténuer vos douleurs. L’important c’est de ne pas se poser trop de questions et de laisser le soin et les énergies faire effet. Si vous avez des questions je peux éventuellement y répondre par email.

Il est possible de prendre rendez-vous en ligne sur mon site internet « coupeur de feu à Paris ». Vous pouvez également me contacter au 06 99 60 51 30. 

Planifiez votre prochain Rendez-Vous

Lorem porta. Phasellus libero commodo leo Aenean efficitur. consequat. neque.